Faits vécus

Le stress de l’évaluation

Marcus est un étudiant très perfectionniste pour qui les résultats sont d’une importance capitale.  Dès le début du stage, il s’inquiète de savoir si l’enseignante associée est sévère, étant donné l’impossibilité d’obtenir la note A lors de son stage précédent, l’enseignant associé lui ayant clairement dit qu’il n’en accordait pas.  Durant tout le stage, la préoccupation première de Marcus était centrée sur l’évaluation de sa performance. 
Lors des rétroactions, chaque critique menait à une déception.  Pour lui, toutes les remarques de l’enseignante associée devenaient une entrave à l’atteinte de la note parfaite. Sa principale préoccupation demeurait l’évaluation même s’il appliquait des changements à son enseignement en fonction des commentaires.
L’enseignant associée se sentait démunie, ne sachant pas comment lui enlever le stress de l’évaluation lors des rétroactions.  Elle souhaitait se concentrer sur le développement des compétences plutôt que sur les moyens d’obtenir une note plus que parfaite. Elle appréhendait les moments de l’évaluation formelle ressentant une pression pour lui attribuer des résultats élevés. 

Les pistes de solutions

Ne pas hésiter à utiliser le superviseur pour appuyer notre jugement.
Utiliser les grilles de comportements observables fournies par les universités pour valider notre jugement.
Faire régulièrement des rétroactions en lien avec les 12 compétences.
Clarifier dès le départ que la critique se fait dans un but constructif.
Vérifier l'évaluation des stages précédents.
Il peut aussi être utile de faire une mise au point à l’effet que l’évaluation vise à porter un jugement sur l’acquisition des compétences et non sur la valeur de la personne observée.
Il est important de bien établir que la rétroaction quotidienne est un moment privilégié d’échanges visant l’amélioration des compétences à développer et qu’il ne préjuge pas de l’évaluation finale. 
L’enseignant associée peut lui demander de mentionner les compétences qu’il croit maîtriser à la perfection afin qu’il puisse réaliser qu’il ne peut en être ainsi pour les douze compétences.
Elle peut également tenter de lui faire réaliser que même un enseignant très expérimenté n’atteindra jamais la perfection.  

Fichiers joints
Ajouter un commentaire
IBTUXE8
0 commentaires